logo

Accueil>Administration Réseaux et Systèmes>Comment câbler à la maison

Câbler et fabriquer un câble à la maison

 Comment câbler à la maison
   


1ère partie : le matériel

Préambule :

Le matériel dépend du prix que l'on est prêt à consacrer à l'opération et de la nature (volant ou fixe) du câblage que l'on compte réaliser.


Après avoir opté pour le coaxial en 1994 parce que c'était ce qu'il y avait de moins cher à mettre en oeuvre (pas besoin de concentrateur (hub), j'ai agrandi avec un hub en 1999 contraint et forcé par l'arrivée d'un modem-câble à la maison, pour l'accès internet. Rapidement, j'ai converti les machines les plus proches au RJ-45, ce qui ne m'a coûté que le câble car toutes mes anciennes cartes réseaux étaient des cartes duo (BNC/RJ-45) ou combo (AUI/BNC/RJ-45). En effet la fragilité du coaxial (essentiellement à cause des raccordements sertis) finissait par me donner de l'urticaire chaque fois qu'il fallait pourchasser la panne à travers le bureau et les chambres équipées.

Maintenant, j'en ai assez de me prendre les pieds dans les fils qui traînent partout (photo ci-contre) et j'ai donc décidé de câbler ma maison, le plus proprement possible

Evidemment, il existe tout un tas de situations intermédiaires entre les fils qui traînent partout et le câblage radical de la maison. Mettons simplement cela sur le compte de l'âge. De toute façon, ma maison est un vrai fatras et le restera toujours. Disons que, à partir de maintenant, le réseau n'y sera pour rien.


Inventaire d'une partie du matériel mis en oeuvre

Connecteur RJ-45 (parfois appelé plug RJ-45)

Embout protecteur (facultatif)

Le câble lui-même, ici en carton-dévidoir. La norme, elle, voudrait qu'on utilise uniquement du câble en touret de façon qu'il n'y ait aucun risque de torsion du câble lors de la pose. Le câble doit êtr de catégorie 5 (au moins). J'ai choisi le moins cher, donc non écranté (UTP= non blindé). Il est évident que cela impose un environnement totalement exempt de perturbations électromagnétiques. Cela ne me pose aucun problème en 10 Mb. Pour être tranquille, vous pouvez prendre du câble FTP.
La pince à sertir (indispensable). La pince ci-contre est une pince universelle. Coûteuse, elle peut-être remplacée avec profit par une pince RJ-45 aux alentours de 100-120 F en entrée de gamme.
Pince universelle à compléter avec les paires de machoires utilisées (dans notre cas, il faudra du RJ-45)
Prise murale double et ses accessoires, serre-câble, vis, collant double face, plaquettes signalétiques et notice de montage.
Vue des deux prises RJ-45, volets fermés
Ouverture d'un volet montrant les contacts

Prise double vue de l'intérieur

Code des couleurs, au niveau des contacts auto-dénudants, correspondant aux normes EIA/TIA 568A et 568B. Vous pourrez vérifier la norme 568B avec le tableau fourni dans la section suivante. On peut noter que la différence entre les deux consiste en une permutation des paires 1 et 2 (fils 1-2 et 3-6).

 fabriquer un câble RJ-45/RJ-45
   

Sertir votre premier connecteur

Avant toute chose, si vous avez choisi de mettre des embouts protecteurs, enfilez cet embout sur le câble, partie évasée vers l'extrémité du câble. Si vous oubliez pour le premier vous pouvez encore l'enfiler dans l'autre sens par l'autre extrémité mais si vous oubliez le second alors que la première prise est sertie, alors c'est trop tard. Certains embouts maintenant peuvent se poser après coup car ils sont munis d'une charnière et de clips du cotés opposé pour les refermer ; c'est bien pour les distraits.


Si vous n'avez pas choisi l'option coûteuse, alors vous n'avez pas d'outil à dégainer les câbles. Vous pouvez agir de la façon suivante. Commencer à couper la gaine du câble avec précaution (j'utilise personnellement une paire de ciseaux pointus dont j'introduis une des pointes sous la gaine, pour entamer, et j'agrandis en écartant avec les doigts) jusqu'à pouvoir attraper correctement le fil à dégainer. Ce saisir de celui-ci et tirer pour continuer à couper la gaine.


Une fois le câble dégainé sur une longueur suffisante, couper la gaine et le fil à dégainer puis séparer les paires délicatement.


Enfiler l'embout de protection Utilisation du fil à dégainer Séparation des paires

Puis détoronner chaque paire et placer les fils dans leur position définitive, en suivant la norme choisie (ici, EIA/TIA 568B).


Ensuite, bien détordre les fils pour qu'ils soient le plus rectilignes possibles (sans les étirer) et les placer parallèlement les uns aux autres.


Norme EIA/TIA 568B Séparation des fils
et mise en ordre
Fils ordonnés
avant égalisation
Prise RJ-45 Câble
Paire Points Couleur
2 1 Blanc/Orange
2 2 Orange
3 3 Blanc/Vert
1 4 Bleu
1 5 Blanc/Bleu
3 6 Vert
4 7 Blanc/Marron
4 8 Marron

Prendre la partie coupante de la pince à sertir et couper l'ensemble de façon que les extrémités des fils soient bien alignées et que leur longueur hors gaine ne soit pas trop importante. N'oubliez pas qu'il faudra que la gaine pénètre également dans le connecteur RJ-45, jusque sous le triangle de plastique qui bascule et la coince, lors du sertissage.


Maintenir les fils bien serrés et se saisir d'un connecteur RJ-45 maintenu contacts vers le haut. Engager maintenant, sans desserrer les doigts, les fils dans le connecteur.


Astuce : vous aller être obliger de desserrer vos doigts et de les reculer pour pouvoir enfoncer plus avant les fils. Or, à ce stade, ils ne sont pas encore engagés dans leurs canaux individuels. C'est là, en général, qu'ils se décroisent et qu'il faut les ressortir et recommencer. Pour éviter cela, introduire les fils avec une forte inclinaison verticale de façon que les fils touchent le plastique du connecteur à la fois en haut (du côté de vos doigts) et en bas (par leurs extrémités). Ensuite reculez tout doucement vos doigts en maintenant la pression des extrémités sur le plastique et pousser doucement jusqu'à ce que les fils commencent à s'engager dans leurs canaux individuels.

Dès que les fils commencent à s'engager dans leurs canaux individuels, s'arrêter pour vérifier qu'aucun d'entre eux ne s'est déplacé et que l'ordre est toujours respecté.


Avant de sertir, bien vérifier que les huits fils arrivent bien au bout de leur canal, au contact du plastique du bout de la prise. Il n'y a qu'à regarder la prise par en-dessous, puis de face pour le vérifier.


Vérification de l'ordre des fils,
avant la poussée finale
Vue de dessous,
en fin de course
Vue de face,
en fin de course

Maintenant, attrapez votre pince à sertir, mettez le connecteur en place jusqu'en butée (si la pince n'est pas munie de butée, faites jouer ce rôle à un de vos doigts) et serrez. Ceci a pour effet d'introduire les griffes des contacts dans les fils, en perçant l'isolant, et de bascule le prisme de plastique qui va coincer la gaine, à l'entrée du connecteur.


Câble droit et câble croisé


Câble droit :

Pour faire ce que l'on appelle un câble droit, vous devez sertir les deux prises RJ-45 de la même façon (même ordre des couleurs). Ce genre de câble est le plus courant. C'est par exemple le câble qui va d'une prise (ordinaire) du hub vers la prise de votre adaptateur réseau, sur le micro-ordinateur.


Dans les prises câblées à l'économie, il se peut que seules les paires 2 et 3 soient câblées. C'est non conforme, mais on ne peut pas dire que cela ne marche pas, du moins en 10 base T et 100 base T, puisque seules ces paires sont utilisées. De fait, si un jour vous êtes à l'étroit, vous ne pourrez pas mettre un dédoubleur de prise puisqu'il manquera 2 paires sur 4. Et puis si un jour on se retrouve face à une technologie qui occupe les 4 paires, il faudra refaire le travail. Pour ces raisons, je vous recommande de tout câbler.


Voici les tableaux de câblage de deux catégories de câbles courantes.


Câble norme EIA/TIA 568B
100 Ohms
Câble norme IBCS
120 Ohms
Prise 1 Prise 2
Points Couleur Points Couleur
1 Blanc/Orange 1 Blanc/Orange
2 Orange 2 Orange
3 Blanc/Vert 3 Blanc/Vert
4 Bleu 4 Bleu
5 Blanc/Bleu 5 Blanc/Bleu
6 Vert 6 Vert
7 Blanc/Marron 7 Blanc/Marron
8 Marron 8 Marron
Prise 1 Prise 2
Points Couleur Points Couleur
1 Gris 1 Gris
2 Blanc 2 Blanc
3 Rose 3 Rose
4 Orange 4 Orange
5 Jaune 5 Jaune
6 Bleu 6 Bleu
7 Violet 7 Violet
8 Marron 8 Marron

Câble croisé :


Pour un câble croisé, vous devez permuter respectivement les couleurs des paires 2 et 3 ainsi que celles des paires 1 et 4. Ce genre de câble sert, par exemple, à raccorder deux hubs quand aucun des deux ne dispose de ce que l'on appelle un port croisé (ou daisy-chain ou uplink ? ou ... etc.) ou surtout deux ordinateurs quand vous n'en avez que deux et que vous voulez économiser un hub.


Ci-dessous le tableau résumé. Les points sont numérotés de la même façon pour les deux prises, c'est-à-dire de gauche à droite, en regardant la prise par dessous (contacts dorés visibles vers vous).


Câble norme EIA/TIA 568B
100 Ohms
Câble norme IBCS
120 Ohms
Prise 1 Prise 2
Points Couleur Points Couleur
1 Blanc/Orange 1 Blanc/ Vert
2 Orange 2 Vert
3 Blanc/Vert 3 Blanc/Orange
4 Bleu 4 Marron
5 Blanc/Bleu 5 Blanc/Marron
6 Vert 6 Orange
7 Blanc/Marron 7 Blanc/Bleu
8 Marron 8 Bleu
Prise 1 Prise 2
Points Couleur Points Couleur
1 Gris 1 Rose
2 Blanc 2 Bleu
3 Rose 3 Gris
4 Orange 4 Marron
5 Jaune 5 Violet
6 Bleu 6 Blanc
7 Violet 7 Jaune
8 Marron 8 Orange

Contraintes de câblage :


Quelques contraintes à connaître (il y en a beaucoup) je ne cite que les plus importantes.


  • Ne pas tirer sur les câbles de façon à ne pas augmenter le pas de torsade
  • Ne pas couder le câble trop brutalement (rayon de courbure)
  • Une fois les fils coupés à la même longueur et sertis ils ne doivent pas être dépairés (torsade défaite) sur plus de 13mm (ce qui signifie forcément que le câble est bien serti sur sa gaine et non pas sur les fils).
  • Pour les câbles qui courent d'une pièce à l'autre de la maison, ne jamais dépasser 90m (bon je pense que ce problème ne concerne que les grands propriétaires terriens :-)
  • Eviter les perturbations électromagnétiques, surtout si le câble est non blindé. Cela veut dire : ne pas passer près des lampes au néon, des moteurs électriques, etc.



Merci à Etienne Durup